Famille zéro déchet

L’objectif zéro déchet ne pourrait – à mon sens – pas se passer de ce livre. Que dis-je, du Graal.

Ma volonté de réduire mes déchets et de consommer mieux, je l’ai depuis plusieurs mois. Mais ce livre-là a été un réel déclic. Le déclencheur de toute une réorganisation dans ma vie.

Pourquoi est-il nécessaire ?

Parce qu’il est pédagogique. Ca peut paraître futile, mais quand on a une envie sincère de changement pour arriver au zéro déchet, il nous faut être accompagné(e).

Dès le début, le livre nous explique l’urgence planétaire dans laquelle nous sommes. Il nous ouvre les yeux sur ce qu’on sait déjà, mais nous éclaire aussi sur ce qu’on ignore (parfois inconsciemment). Je précise que je n’ai senti aucun jugement, aucune forme de culpabilisation de celles et ceux qui ne font pas comme eux. En revanche, j’ai senti un espoir immense et une vraie volonté de changer les choses, de faire mieux à leur échelle. Et pour moi, c’est cet engouement qui m’a donné envie de changer des choses chez moi.

Ensuite, ce livre ne nous laisse pas bouche bée sans nous accompagner. Encore une fois, je pense qu’il faut l’être afin de changer drastiquement. D’autre part, Famille zéro déchet nous permet de mieux reconstruire notre mode de consommation. Page après page, on redécouvre le blog de cette famille durant la première année d’objectif zéro-déchet. Ca nous permet encore une fois de déculpabiliser, de voir qu’on a tous des rechutes et des regains de motivation.

Parce qu’il y a moulte recettes pour apprendre à faire nos produits nous-même (et arrêter de mettre du produit bleu fluo dans les W.C. par exemple).

Où et combien ?

On le trouve à peu près partout pour 15€, mais attention, il est souvent en rupture de stock, succès oblige. Mon libraire-adoré me l’a commandé, en 3 jours il était entre mes mains (et oui, du coup sans carton de livraison autour, sans sac plastique, sans trucs « cracra » !).

Qu’est-ce qu’il a changé chez moi ?

Très franchement ? Tout. Comme écrit plus haut, j’avais cette envie de changement, mais je n’ai jamais franchi le pas. Ce livre m’a permis d’arrêter d’utiliser l’excuse du manque de temps pour voir que :

1) c’est très rapide de changer des petites choses comme celles-ci

2) ça procure une réelle satisfaction (bien plus bénéfique que le « j’peux pas, je n’ai pas le temps »)

3) ça permet de connaître exactement la composition de nos produits

Désormais, mes plats sont tous faits maison (sauf craquage de pizza évident). Je me cuisine mes plats pour le midi et le soir. Les restes sont dans des « tup-tups » en verre et permettent d’avoir un stock de repas pour quelques jours dans la semaine. Oui, même le pain est dans un tup-tup en verre : je peux le garder facilement 1 semaine  (contre 3 jours dans les sachets plastiques de mon boulanger).

Je n’utilise quasiment plus de produits ménagers du commerce et dès que j’ai besoin de nettoyer quelque chose, je me demande en premier comment le fabriquer moi-même.

Tout est désormais dans des bocaux en verre. J’ai eu la malchance d’avoir une invasion de mites (oui, une invasion, du style à en retrouver 17 dans ma cuisine le matin). J’ai dû malheureusement me séparer de nombreuses denrée qui étaient sous plastique et qui étaient potentiellement atteintes par les oeufs. L’occasion unique pour tout reconstruire avec uniquement des stockages en verre de bocaux récupérés (confiture, sauce, olives, etc).

J’achète plus souvent en vrac. Sur la photo, on le voit : je garde mes grignotages favoris, mais ils sont achetés en vrac (donc moins chers*). J’essaye le plus possible de trouver des produits bio, en fonction de mes finances. Et si je ne peux pas me permettre des bonbons en vrac bio ce mois-ci ? Eh bien il n’y aura pas de bonbon. Le but de ma nouvelle démarche est d’essayer de consommer beaucoup moins, mais bien mieux. De respecter davantage la nature et ses saisons, et ainsi de donner des choses plus saines à mon corps. – – * Le vrac est moins cher : il n’y a pas d’emballage donc pas de coût marketing dessus. En revanche, tout est au poids, soyez donc prudent pour votre budget.

Une alternative ou un complément à ce livre ?

Si vous êtes sur les réseaux sociaux, faites un tour sur le groupe « Zerodechet family », vous y trouverez une grande communauté prête à s’échanger les petites astuces home-made et en recyclage.

Je vous conseille également de jeter un oeil au groupe « Tout faire maison, c’est possible » qui regorge d’astuces extrêmement simples à reproduire et qui améliorent la vie.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Céline
    22 octobre 2017 at 10 h 34 min

    Je suis aussi passée par ce bouquin pour commencer 😉 c’est la bible .
    Attention cependant aux recettes. Depuis l édition elle a mis d autres recettes plus simples ( plus efficaces ?) Sur son site !
    Ici je fais maison tout ce qui est produit nettoyage ( super !) , produit vaisselle ( j’ai fait deux recettes mais je suis pas extra fan), produit wc ( gros échec de sa recette), dentifrice ( mouais bof ), lessive ( top du top !), shampoo ( genial). J’attends d’avoir ma maison pour essayer les pastilles lave vaisselle, et encore plus réduire les déchets grâce au compost 🙂

    • Reply
      admin2802
      23 octobre 2017 at 16 h 46 min

      Merci pour ton commentaire 🙂
      J’ai essayé le produit WC, chez moi c’était incroyablement génial, une vraie révélation.
      Pour la lessive je suis fan aussi, le produit nettoyage également.
      Ce week-end je teste le produit vaisselle 🙂

    Leave a Reply